warda el djazairia
Le chahid Tayeb Belazzoug : le causin de ma grand mère ...
Le chahid Tayeb Belazzoug 6 octobre CLASSÉ SOUS NON CLASSÉ PAR MISSNCHREA | 0 COMMENTAIRES DE LA VENTE DES ARMES À LEUR MANIEMENTLe chahid Tayeb Belazzoug S’il y a un nom à retenir à Beni Laâlam, à...
ouali lyazid
les gens qui font mon village:le chahid Makhlouf ucherg...
Makhlouf Ouchergui (allah yerhem chouhada)lyazid nith yaala:Le chahid Makhlouf Ouchergui de son vrai nom Makhlouf ZENATI né 1918 au douar ikhlidjene commune de Guenzet, fils de Ramdane Ben tayeb et de...
ouali lyazid
un coin de mon village:la bataille de "thilla"
Lyazid NIth Yaala : Rassemblés en groupuscules sur les nombreuses hauteurs du village, tout le monde se demanda, en ce temps là, les raisons du départ précipité des troupes françaises stationnées à G...
ouali lyazid
les gens qui font mon village:Amirat,pére et fils
lyazid NIth yaala: Mouloud Amirat; le fils d'el Haoues; ce père qui a rejoint les rang de l’armée de libération nationale en emportant son arme avec lui, il jura de ne pas la remettre à l’armée franç...
ouali lyazid
LA FIERTE CACHEE DE MON VILLAGE
la fierté cachée de mon village Mort dans l’anonymat le plus total, cet homme discret, doué d’une grande intelligence, brave, un perfectionniste de la ruse, un parfait francophone, cet oublié de l'hi...
ouali lyazid
DDA Bezza N'Qaoueche
Lyazid NIth Yaala Après une dispute avec sa femme "la Cherifa"(allah yerhamaha) qui a trop durée, DDa Bezza cherche un moyen de se réconcilier avec sa femme sans perdre la face ,alors il sort juste de...
ouali lyazid
DDA Bezza N'Qaoueche
Lyazid NIth Yaala/ un jour DDa Bezza parle à un ami de la naïveté et de la malice, jadis dit-il au temps de la naiveté,une couverture pourrait suffir à 100 (personnes), maintenant avec la malice si t...
ouali lyazid
Les enfants d'ighdem*
Les enfants d’Ighdem*(village detruit par l'armeé française)Lyazid NIth Yaala :le village était en fête en ce mois de novembre de l’année 1961 une journée ensoleillé...
ouali lyazid
ASSUGAS AMEGAZ
Mes (azul)tions à l'occasion du nouvel an berbère...
ouali lyazid
un coin de mon village:SI IGHDEM M'ETAIT CONTE
Lyazid NIth Yaala : Pieds nus, torse bombé et cheveux au vent, l’enfant"bouhou "(abbés Ouali) âgé juste de sept ans, déballe le monticule (akerou h'mana ), à vive allure, et descend vers les maisons ,...